Conclusion

Nos recherches sur Andy Warhol nous ont permis de parcourir plusieurs domaines de son activité artistique. En faisant ceci, nous nous sommes rendu compte de la richesse des sources disponibles en ligne. Toutefois, la sélection des ressources scientifiques sur ce sujet n’était pas facile : la plupart du temps, nous ne retrouvions que des informations très superficielles sur l’artiste, comme par exemple celle d’un homme qui n’hésitait pas à choquer le public en affirmant ostensiblement son désir d’argent. Elles n’étaient, dans la plupart des cas, évidemment pas accompagnées de l’analyse du contenu de l’œuvre de l’artiste. Pour parvenir à une analyse approfondie, nous avons utilisé les sources provenant principalement de plateformes comme Isidore ou Cairn. Nous avons également cherché les informations directement sur les sites des musées et dans les catalogues d’exposition.

Notre sujet de recherche était bien particulier : nous avons voulu dépasser la vision trop limitée de Warhol, qui en fait seulement un artiste Pop par excellence.

Au fur et à mesure de l’analyse, nous avons découvert que bien souvent, des œuvres considérées comme purement Pop, contiennent une dimension plus profonde. C’est le cas par exemple des fameux portraits de stars, ils contiennent bien souvent l’évocation de la mort, comme le témoigne Ten Lizes. Quant à la Factory, qui semble être un lieu au sein duquel Warhol exprime le principe de l’artiste-machine, elle représente également le caractère d’une œuvre d’art totale.

Nos recherches ont confirmé qu’une des thématiques sous-jacentes de l’œuvre de Warhol est celle de la mort : on peut voir qu’elle est déjà suggérée dans les images de stars qui s’effacent progressivement. Elle trouve son apogée dans les séries des Autoportraits de l’artiste, où il semble sur le point de disparaître.

De plus, les œuvres d’Andy Warhol expriment souvent une critique sociale, comme par exemple la critique de la société de consommation de masse, visible aussi bien dans les séries des Campbell’s Soup et des Dollar Bills que dans plusieurs portraits. Durant sa carrière, l’artiste n’a pas hésité à montrer son désaccord avec la politique de l’état, comme par exemple dans Big Electric Chair ou Race Riots. On voit donc à quel point Warhol s’oppose au système américain de son époque.

Nous avons découvert également que certains sujets, comme celui de la consommation de la star par le spectateur, sont présents, non seulement dans l’œuvre picturale de Warhol, mais trouvent aussi leur place dans son cinéma. Le thème de la star constitue également le noyau de la collaboration entre l’artiste et le Velvet Underground. On voit donc qu’Andy Warhol avait une vision très large, au sein de laquelle il créait les liaisons entre plusieurs domaines d’activités artistiques.

Compte tenu de tout ceci, nous estimons pouvoir confirmer qu’il est bel et bien réducteur de considérer l’œuvre d’Andy Warhol comme traitant uniquement de sujets banals de manière répétitive. L’ensemble de sa production prend divers aspects qui vont bien au-delà du simple rattachement au mouvement du Pop art.

Aleksandra et Auriane

Publicités

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s